noriceAbscons

En parlant de réalités appartenant au domaine de l’intelligence ou de l’esprit, obscur, mystérieux, difficile à pénétrer.

Tu m’appris à parler le narquois, à me déguiser de vingt manières diverses, comme feu Protéus quand il était pressé des gens ; à ficher le couteau dans le nœud d’une planche à trente pas de distance ; à moucher une chandelle d’un coup de pistolet ; à passer comme la bise à travers les serrures ; à me promener invisible par les logis, de même que si j’eusse eu une main de gloire en ma possession ; à trouver les cachettes les plus absconses,et cela sans baguette de coudrier ! Que de bonnes doctrines j’ai reçues de toi,grand homme ! et comme tu me fis voir, par raisons éloquemment déduites,que le travail était fait pour les sots !

THÉOPHILE GAUTIER, Le capitaine Fracasse, 1863


plumes janvierAgrypnie 

Manque de sommeil, insomnie 

« Je n’ai pas l’habitude de répéter deux fois mes ordonnances. Donnez-moi une plume. Et surtout au lait. Plus tard, quand nous aurons jugulé les crises et l’agrypnie, je veux bien que vous preniez quelques potages, puis des purées, mais toujours au lait, au lait. Cela vous plaira, puisque l’Espagne est à la mode, ollé ! ollé ! (Ses élèves connaissaient bien ce calembour qu’il faisait à l’hôpital chaque fois qu’il mettait un cardiaque ou un hépatique au régime lacté.) »

MARCEL PROUST, À la recherche du temps perdu, À l’ombre des jeunes filles en fleurs, 1918

Utilisé dans ce texte d’Écri’turbulente


plumes janvierAnhéler

Respirer de manière saccadée et avec effort

« Presque toutes les lignes souterraines se trouvaient tranchées, mais l’arbre tenait bon encore. À chaque atteinte, l’aubier, frais et dur, sautait. « Han!… Han! » anhélaient en mesure les poitrines. Témoin de cette « cognée », le maître se tenait à quelques pas plus loin. »

ALPHONSE DE CHÂTEAUBRIANT, Monsieur de Lourdines, 1911

Utilisé dans ce texte d’Écri’turbulente

Retour à la page d’accueil